Se permettre d’être soi !

etresoi Nov 13, 2019

Salut ma belle !

 

Dis-moi, as-tu déjà essayé de te camoufler et d’agir comme un caméléon pour ne pas trop paraitre ou encore briller.

 

Crois-tu que l’on peut arriver à vivre une vie où l’on n’est pas constamment en train de s’effacer ou bien de se minimiser ?

 

  • Comment se permettre d’être soi ?
  • Comment reconnaitre notre droit de se voir comme étant assez bien, comme assez parfaite ?
  • Comment faire pour vivre comme on l’entend ?

 

J’aimerais d’abord te donner un exemple d’effacement et de camouflage de soi-même, dans la tentative triste et désespérée de ne pas trop paraitre :

 

À l’adolescence et au début de l’âge adulte, j’avais développé, et ce depuis fort longtemps, un gout très prononcé et même passionné pour les livres.

En particulier pour les romances, et les livres de poésie.

 

Toute cette lecture se reflétait tant dans mon langage de tous les jours que dans mes paroles et mes écrits !

Bref, certains disaient que j’aimais parler « trop bien » !

 

 (Note ici : que parler « trop bien » n’est en fait qu’un jugement, que ce soit de ma part ou bien de la part de quelqu’un autre, une comparaison !)

 

Les mots jaillissaient de ma bouche naturellement et jovialement tout comme tu peux t’attendre a l’éventualité d’une lecture face à un livre. Les mots me tenaient une conversation, me communiquant un discours heureux de possibilité, ils étaient porteurs de messages, d’histoires pouvant émouvoir et transporter qui s’intéressait a eux.

 

Les mots portent en leurs existences mêmes, le pouvoir d’illuminer des mondes et de les recréer, les imager.

 

Ils me bercent de leurs mélodies, parfois douces, parfois enchanteresses. Le bruit de ma voix intérieure me lisant et me révélant avec intérêt et révérence chacune des syllabes de la page, déferlant les unes des autres jusqu’a en créer un torrent une cascade, une histoire, une mémoire, un livre.

M’emportant dans le tourbillon d’un monde que je faisais mien, où je bâtissais ma demeure, mon : « home sweet home! ». 

Un passage secret en soi, des yeux au cœur, au miroitement de croire, en ce que tu lis. M’émerveillant et m’ouvrant des portes sur une multitude de petits et grands mots certains utilisé couramment en conversation tandis que d’autres, un peu plus inhabituels !

 Pourtant, tous ces mots me plaisaient et me souriaient, exactement, comme ils étaient, chacun ayant le droit d’être et de paraitre sans devoir se justifier.

Jusqu’à ce que l’on me reproche une fois de plus, une fois de trop pour mon égo et ma tristesse pris le dessus pour m’être fais à nouveau reproché de savoir de trop joli mot. De trop les utilisés pour peindre mes conversations. De parler trop bien. Trop parfait, trop ci, trop ça. Trop comme une « ma tante » ! Trop vieux !

Trop pas assez comme tout le monde !

Trop différent, des mots utilisés par la personne, dont émanaient les reproches…

 Alors j’ai rapetissé mon livre de mots, mon langage s’est recroquevillé et confiné des années durant. Me limitant à ce que j’entendais couramment autour de moi !

M’obligeant moi-même à oublier la définition des mots qui m’avait jusque là comblé de leurs sens. Me privant du bonheur de leurs musiques lorsqu’ils glissent sur ma langue et renaissent par ma voix !

Par peur du jugement, par peur du blâme, par peur de paraitre différente, par peur de nouveaux reproches, j’ai passé de longs moments sans me permettre d’être moi.

 Jusqu’à ce que je m’éveille et me rappelle, à moi !

  • Jusqu’à ma décision de vivre en paix, avec qui je suis.
  • Vivre dans l’amour, retrouver la joie dans les confins de mon cœur et regarder avec compassion tous mes trésors.
  • Que je porte fièrement à nouveau ma lumière, peu importe combien c’est trop pour certains et pas assez pour d’autres !
  • C’est parfait pour moi et c’est ce qui importe !

 

Dis-moi pour quelle raison as-tu tamisé ta lumière?

T’es-tu permise de la rallumer, de la laisser s’élever bien haute et fière de qui tu es ?

Relève ta garde, relève ton flambeau, tu as tous les droits de porter ton bonheur.

Tu as le pouvoir d’utiliser tes cadeaux, tes talents, tes capacités.

Utilise-les, sert toi de ce que tu possèdes.

Sans craindre le regard ou le jugement.

Ne te compare pas !

 Car en fin de compte, le seul regard, la seule réflexion qui compte vraiment, c’est la tienne !

  • Que penses-tu de toi ?
  • Comment aimes-tu être et agir ?
  • Qu’aimes-tu faire qui transmet bonheur et amour en toi et autour de toi ?

Avec amour tu peux être ta propre héroïne celle qui ce tien debout pour ses rêves et ses convictions.

Ou tu peux tomber victime de tout un chacun qui au fond d’eux ne croit pas a d’éventuelle possibilité de fin ou d’encore mieux : une histoire qui continu bien !

 Je choisis de me lever et d’aimer chaque fibre de mon cœur de ma voix et des mots qui émergent de mes doigts tout comme de ma voix. De l’écriture a la parole. Je crois en moi, et je crois en toi. Permets-toi ce privilège qui t’est permis a toi aussi qu’est : de brillé comme tu l’entends. 

  • Que t’es-tu caché pour ne pas « trop » brillé ?
  • Où t’es-tu limité pour ne pas être « trop » visible avec ta joie de vivre ?
  • Et si tu te le permettais à nouveau, avec lumière, cœur, bonheur et renouveau !

La limite, le jugement que ce soit celui de quelqu’un d’autre qui te le fait savoir ou que cela vienne de ton inquiétude, n’est pas une excuse nécessaire ni suffisante pour rester prise le restant de ta vie dans la crainte.

 Choisis avec ton cœur, choisis d’être toi-même avec amour.
Et permets-toi de vivre la joie de te réaliser dans l’amour.

Peu importe ce qui t’est dit, ce qui importe, c’est ce que tu choisis de penser de toi, comment, tu agis chaque jour, dans cet instant !

 Regarde tes actions, tes paroles, tes réflexions avec amour et cœur.

Anime tes actions avec amour !

Donne une voie d’amour à tes paroles.

Réfléchis avec ton cœur !

Brille et aime ce que tu es et ce que tu fais.

Illumine tes pensées avec un brin de joie et une flamme de compassion.

 Guide tes pas avec la lumière qui émane de ta source de vie.

 

Pense le meilleur de toi, puis prouve-le-toi !

 

Voici le mantra que je te propose pour t’accompagner cette semaine : 

« Aujourd’hui, je pense le meilleur de moi-même et je me le prouve avec amour dans chacune de mes actions ! »

 Brille, de tout ton cœur !

À très bientôt ma belle amie !

D’ici là, paix, amour, joie et compassion.

Parce que tout commence, avec toi !

Dis-moi, que commenceras-tu aujourd’hui ? 

Louise Louverise

Écoute les messages de ton cœur !

Télécharge ton petit livre numérique gratuit pour t’aider à mieux comprendre les messages que ton cœur t’envoie.

Oui, je veux mon livre numérique gratuit!
Close

50% Complété